SANG 9

SEPTEMBRE 2020 | Fluctuart


Dans le cadre des 30 ans du collectif du 9ème concept, « Vision d’Ensemble » retrace les temps forts du collectif avec notamment l’exposition « Sang9 », allégorie de l’art comme remède à une société en souffrance. Influencée par le contexte sanitaire actuel, les artistes revisitent l’exposition 20 ans après la création de « Sang9 » en utilisant et en détournant les codes de l’univers médical à travers des créations inédites et originales, mêlées à des images d’archives, témoignant d’une créativité « Sang limites ».

La crise liée à la Covid-19 qui frappe la planète sans aucune distinction et qui a stoppé net toute activité artistique pendant près de trois mois, amène à s’interroger sur la place de l’art et sur le rôle des artistes.

Avec Sang9, les artistes du collectif proposent au public de porter un regard différent sur la société et son devenir. Jamais les questions sanitaires et de solidarité, valeur chère et ancrée dans l’ADN du collectif, n’auront été à ce point au centre des préoccupations mondiales.À travers une exposition inédite au cœur de Fluctuart, la quatrième génération d’artistes du collectif du 9ème concept s’empare de « Sang9 » avec de nouveaux artistes et de nouvelles propositions laissant libre court à une créativité débordante de vitalité.

Lieu : Fluctuart Paris
Commissariat d’exposition : Nicolas Laugero Lasserre
Collaboration avec le 9e Concept


EN IMAGES

L’appellation Sang9 fait référence dans un premier temps à l’expression populaire « sang neuf » qui signifie redonner de l’enthousiasme, de la vitalité ou encore de l’espoir. C’est aussi un clin d’œil à l’univers médical: la sécurité sociale et son emblématique feuille de soins a été le point de départ de la réflexion artistique et de la naissance d’un concept novateur. Familièrement appelé «sécu», ce système de protection français, véritable référence mondiale, fête d’ailleurs ses 75 ans à l’automne ; l’occasion de lui rendre hommage.

En 2000, les 3 membres fondateurs du 9ème Concept, Stéphane Carricondo, Ned et Jerk 45, ainsi que Mambo, avaient la volonté de mettre en place une action fédératrice et collective intervenant dans la rue pour s’adresser au plus grand nombre avec un système aux déclinaisons multiples (affiches, autocollants, expositions,…). Invitant des artistes à s’exprimer en utilisant et en détournant les codes de l’univers médical, ils développèrent « l’art de panser la ville ».

Sang9 voyage en Europe et investit des hôpitaux universitaires de la ville de Genève sous le commissariat de Magda Danysz ainsi que la galerie La Santa à Barcelone. Une exposition se tient à la galerie Kitchen 93 de Bagnolet puis au Centre d’Art en Île. Un ouvrage, devenu collector aujourd’hui, est édité à cette occasion. En 2004, les œuvres originales se retrouvent, sous le regard étonné mais conquis du public, sur les murs du cinéma MK2, de la BNF à Paris et enfin à la galerie Magda Danysz située à l’époque dans le 13ème arrondissement.

En 2020, pour les 30 ans du Collectif, Sang9 revient avec de nouveaux artistes et de nouvelles propositions. Si aujourd’hui la feuille de soins a quasiment disparu au profit de la version dématérialisée, elle demeure pour des raisons historiques un peu comme « une madeleine de Proust ». La quatrième génération d’artistes du collectif s’empare du concept et laisse libre court à une créativité débordante de vitalité.