RACE TRACK

MARS 2022 | PARIS


Un travail engagé en résonance avec les enjeux sociétaux et environnementaux
Depuis plus de 20 ans l’artiste, animé par son intuition, développe une œuvre protéiforme dont la recherche d’harmonie passe par la stylisation des liens sociaux et l’évocation symbolique de notre indiscutable interdépendance et connexion à la nature.

Un projet artistique fédérateur
Cette œuvre, véritable travail collaboratif, a notamment impliqué les ateliers de peinture de la marque et fédéré les équipes de la concession autour d’un projet où l’art contemporain cohabite désormais avec les plus belles innovations automobiles.

Cette sculpture Race Track, au-delà d’être un « Eye-catcheur » est un clin d’oeil à l’Histoire. C’est une évocation symbolique des valeurs d’innovation, de sophistication et d’exclusivité, valeurs qui animent la marque depuis ses origines ». L’artiste s’approprie le fameux coloris rouge de Ferrari, dans une oeuvre puissance tout en gardant cet esprit de collaboration. Face à la nécessité, plus encore aujourd’hui, de faire société, Romain Froquet a imaginé au cœur de la concession Pozzi Ferrari une œuvre sous forme d’une installation de 6 mètres sur 3, largement inspirée de l’univers, de l’histoire et de l’identité de Ferrari.


EN IMAGES

FIlm de Jules Hidrot


Romain Froquet : « J’ai imaginé la sculpture Race Track en m’inspirant de ma série d’œuvre Highway. Rapidement, les routes comme les échangeurs se sont imposés à moi et leur stylisation a fortement nourri mes dernières réalisations. Pour adapter cette esthétique à l’identité du lieu, je me suis inspiré du circuit de Fiorano. En reprenant les virages les plus importants pour composer l’oeuvre, les éléments s’assemblent et l’apparente abstraction prend vie sur cette sculpture murale.

Photographie par Jules Hidrot